Fabrique d'aliments à la ferme pour volailles

SAS Oeufs Modery, 29 000 poules pondeuses, Lauterbourg (67)

Depuis près de 10 ans, Monsieur Modery projetait de fabriquer son propre aliment pour ses poules pondeuses. Mais aujourd’hui, c’est chose faite ! Lorsqu’ils ont entamé les démarches, tout s’est fait rapidement. « Cela était essentiel par rapport à notre récolte de blé qu’il fallait stocker pour faire l’aliment.»


Les céréales récoltées sur l’exploitation de 260 Ha sont stockées, séchées sur l’exploitation et stockées sur la ferme. « C’est pour ça que le projet a pu prendre forme rapidement car je n’ai pas de souci d’approvisionnement au niveau des céréales». L’installation a été réalisée par l’éleveur lui-même de A à Z. Aujourd’hui, il possède une belle connaissance de sa FAF grâce à cette expérience. « Ce fût très intense. La dalle a été démolie le 2 mai et la mise en service le 22 septembre en plus du travail quotidien ».


Ma propre fabrique d’aliments à la ferme depuis septembre 2017


"La FAF a plusieurs avantages :



  • Maitrise de la matière première noble,

  • Adaptation au plus près des besoins des poules avec les formules. En effet, acheter l’aliment du commerce revient à acheter un aliment standard. Peu d’aliment sont formulés à la carte.

  • Produire des produits sécurisés : nous avons un contrôle sanitaire toutes les 15 semaines.


D’ailleurs, je pense que la FAF est amenée à se développer et que c’est l’avenir. Petit à petit, de plus en plus d’éleveurs investissent dans leur propre fabrique d’aliments à la ferme.


Pour ma part, nous sommes désormais tranquilles pour 15 années sans souci voire même au-delà en prenant soin et en faisant l’entretien correctement de notre FAF. Je pense même qu’elle va tenir 25 ans."


Une marque de confiance et un distributeur de proximité


Monsieur Modery a choisi SKIOLD Acemo pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le professionnalisme et la mise en confiance du technico-commercial : « L’humain c’est indispensable, je n’ai jamais eu affaire au siège puisque toute la gestion s’est effectuée par l’intermédiaire de Maxime et de Jean-Marie». Ce fût un élément clé pour le choix de son investissement « Vous savez, nous travaillons avec du vivant, mes poules doivent être alimentées. ». De plus, j’avais confiance en la marque et surtout envers le distributeur Jean-Marie LOTZ qui a su me conseiller et qui se trouve à proximité.


Le  Disc Mill – un broyeur inégalé


Le broyeur à disques - Disc Mill – a vraiment fait pencher la balance.


« J’ai choisi le Disc Mill par rapport à la granulométrie. Mes poules pondeuses veulent quelque chose de légèrement grossier et pas de farine ».


De plus, « Je l’ai choisi pour le confort de travail et suite au conseil d’un éleveur que nous avions visité avec Jean-Marie». En effet, « un broyeur à marteaux nécessite davantage de réglages et un suivi régulier par rapport à l’usure des grilles et des marteaux. Ce qui n’est pas le cas avec le broyeur à disques.»


Autre avantage du Disc Mill, son faible niveau sonore qui est nettement en-dessous du broyeur à marteaux. Il est également reconnu pour la faible émission de poussières. C’est une qualité non négligée par Daniel.


Pour finir, il bénéficie d’un excellent rapport débit consommation électrique puisqu’il est proche de 4T/h pour un 15kW.


Une installation simple et facile d’entretien


Lorsque les fabriques d’aliments sont imaginées, tout est pensé pour assurer le confort de travail en réduisant les manipulations à réaliser.


Aujourd’hui, ces éleveurs passent en moyenne 30mn/jour lorsqu’ils fabriquent leur aliment. « Parfois, nous ne broyons que deux jours par semaine puisque nous avons déjà du stock». Le temps passé pour le suivi de la fabrication est négligeable. De plus, « l’installation me paraît assez facile d’entretien au vu des composants de l’installation». Et l'automate Easyfab Pro est plutôt facile à prendre en main.


Des gains non négligeables


« La FAF en route depuis septembre me permet d’obtenir de meilleurs résultats dans mon poulailler : en productivité et en qualité d’œufs. Ensuite, en qualité de coquilles surtout ! Nous avons divisé par deux nos déclassés. C’est très avantageux car le déclassement nous coûte cher » en temps et en rentabilité. « C’est un gain non négligeable. »


Pour finir, « la qualité des fientes est meilleure ». Ces progrès sont également liés à la formulation qui nécessite une très grande précision. « Nous cherchons toujours à nous rapprocher au plus près du besoin de la poule. Il ne faut pas avoir peur de modifier la formule ».


 Pour investir dans une FAF, il faut tout de même un certain volume à produire. Aujourd’hui, je peux fabriquer mon propre aliment. Cela me permet de mieux maitriser et de diminuer le coût de l’aliment qui, dans le commerce,  varie selon le cours des céréales ou des matières premières.


 


Informations techniques 



  • Cultures (260Ha), 2 bâtiments volailles pondeuses

  • Amortissement global du projet : sur 10 ans (stockage, maçonnerie, fabrique et camion de transport)

  • Fabrique d’aliments mécanique « Mecamix H1500 » : mélangeuse horizontale, broyeur à disques Disc Mill, automate de pilotage de la fabrique Easyfab Pro.


 


Installation réalisée par Jean-Marie LOTZ, Krautergerscheim (67)



 


 


 


 

Ici vous trouverez quelques unes de nos réalisations

SKIOLD Airfeed System - Système d'alimentation à sec

GAEC Les 3 Vallées, Noyal-Pontivy (56) - Alimentation sèche

Elevage / Porc Lire plus

Système d'alimentation soupe SKIOLD

GAEC La Vallée de la Vie, 480 truies N.E, Maché (85) - Alimentation soupe

Elevage / Porc Lire plus

AgroAves Group Lituanie

Projet de fabrique d'aliments pour volaille de 15 t/h avec manutention, nettoyage, séchage et stockage

Feed / Grain Lire plus