SKIOLD Airfeed System - Système d'alimentation à sec

GAEC Les 3 Vallées, Noyal-Pontivy (56) - Alimentation sèche

David LE BELLER a confié la gestion de son projet d'alimentation à sec de son élevage à SKIOLD Acemo.


-


"Pourquoi avoir investi dans un système sec ?


Le site est d’origine à sec et l’a toujours été. J’ai souhaité faire évoluer l’exploitation pour gagner en autonomie alimentaire.


 


Combien de temps a nécessité la concrétisation de mon projet ?


Nous pensions et projetions notre autonomie alimentaire depuis plus de 10 ans.


Cependant, il y a 10 ans, nous n’avions pas les surfaces et en plus, nous n’avions pas de bâtiment disponible. Et il y a 10 ans, il n’y avait pas ce type de matériel pour distribuer du maïs humide en ration sèche.


L’élément déclencheur a été la reprise d’une exploitation à 10 kms et la décision de l’arrêt du lait.


J’ai récupéré le bâtiment de l’ancienne stabulation pour en faire du stockage et faire de la place pour le projet d’alimentation sèche à partir de mes récoltes.


 


A partir de là, le projet a mis deux ans avant d’aboutir à la réalisation complète. Il a fallu réaliser l’étude, étudier le financement, demander les autorisations et entamer des travaux. L’outil fonctionne à 100% depuis août 2018.


 


Pourquoi j’ai choisi SKIOLD Acemo ?


J’ai choisi SKIOLD Acemo pour la proximité (l’élevage de David se situe à moins de 15mn de SKIOLD Acemo). Quand nous avons besoin de faire venir un technicien ou autre, ce n’est pas 300 kms ! Nous n’avons pas de frais de déplacements. Que ce soit le distributeur ou SKIOLD Acemo, ils sont tous à côtés. C’est plaisant et c’est pratique.


J’ai également choisi SKIOLD pour la qualité du matériel. Il y en a pour tous les goûts. J’ai pris ma décision finale suite à une visite chez un éleveur utilisateur de l’Airfeed System, lorsque j’ai vu fonctionner l’outil et j’ai visualisé et analysé la partie mécanique. De plus, le système sec que j’ai choisi s’adaptait au bâtiment existant.


Pour finir, aujourd’hui, SKIOLD est  une marque connue et reconnue. Ce n’est pas le petit dernier qui est arrivé et qui n’a pas d’expérience. D’ailleurs, dans les années 80, mon père tenait l’exploitation et avait déjà travaillé avec « Acemo » pour sa fabrique d’aliment !


Il y a eu de belles évolutions dans l’entreprise.


 


Ce que nous a apporté le système Airfeed System


Une solution flexible


Grâce au système de distribution Airfeed System, aucun besoin de modifier les bâtiments. Nous n’avons pas perdu de place. Le système me permet d’être autonome en aliment aujourd’hui. Tout vient des champs (blé, orge, maïs) à l’exception des complémentaires.


L’Airfeed System est un système de distribution à sec pneumatique avec 9 produits disponibles et mélangeables ensemble. Nous pouvons distribuer l’aliment à souhait : quand, où et dans les quantités que nous voulons. Le logiciel DistriWin facilite grandement les choses.


 


Un autre métier, une autre gestion


Avant, nous appelions pour acheter l’aliment. Aujourd’hui, nous devons avoir une gestion de programmation de formules, de chargement de trémies, de surveillance, de nettoyage et d’entretien. Cependant, ce n’est pas très prenant. Le système reste propre car tout est fermé et étanche.


Ces manipulations sont dues à des choix que nous avons faits pour la configuration de l’outil. Le coût n’était pas le même.


Aujourd’hui, je suis content de l’outil. Il a été bien pensé et bien conçu. Après 4 mois de recul, je n’ai pas de regret. Vraiment ! Je ne me dis pas « j’aurais dû faire comme-ci, j’aurais dû faire comme ça ». Lorsque j’ai besoin d’une assistance sur le logiciel, je n’ai pas forcément besoin de les faire se déplacer. Ils me guident par téléphone et peuvent prendre la main à distance sur le logiciel DistriWin 100.


 


Des résultats prometteurs


Je n’ai pas assez de recul pour vous donner des résultats.


Cependant, en plus-value, nous avons déjà gagné 3 centimes sans aucune perte de croissance, ni dégradation du taux de mortalité.


Et pour l’indice de consommation, il ne peut être que meilleur, dans le sens où aujourd’hui, les porcs sont rationnés. L’intégration du maïs humide rend la ration très appétante.


Pour l’impact sur le prix de revient, je n’ai pas encore les chiffres. Cependant, avec cette autonomie alimentaire, il est certain que nous subissons moins et sommes moins sujets à la variation des prix.


Au niveau de la traçabilité, il y a 70% de l’aliment sec que je maitrise. Les céréales viennent de mon champ juste à côté. Je sais ce que je donne à mes cochons. Je me rapproche de l’autonomie totale.


 


Des conseils à donner pour des éleveurs qui souhaiteraient investir ?


Je conseillerai l’outil pour sa simplicité et qui s’adapte aux éleveurs qui ont des bandes déjà conséquentes."


 


Interview réalisée auprès de David LE BELLER.







 


Installation réalisée par ETS Le Dorze (56)


 


   

Ici vous trouverez quelques unes de nos réalisations

Système d'alimentation soupe SKIOLD

GAEC La Vallée de la Vie, 480 truies N.E, Maché (85) - Alimentation soupe

Elevage / Porc Lire plus

AgroAves Group Lituanie

Projet de fabrique d'aliments pour volaille de 15 t/h avec manutention, nettoyage, séchage et stockage

Feed / Grain Lire plus

" Pour gagner en précision et améliorer le post sevrage"

SCEA De Bresleau (56), PS.E

Elevage Lire plus